Comment choisir sa station de relevage eaux chargées ?

Station de relevage eaux chargées

Vous souhaitez mettre en place une station de relevage? On vous donne toutes les indications nécessaires pour choisir le modèle qui vous conviendra. En effet, la mise en place d’une station de relevage est primordiale pour faire circuler les eaux usées et chargées, cela permettra une bonne hygiène de vie car le système rendra l’environnement propre, à l’abri des saletés car les eaux usées ou chargées vont joindre une fosse septique ou tout autre type d’assainissement. Les stations de relevage sont inodores, silencieuses et peuvent être facilement posées au lieu souhaité. Pour ne pas se tromper dans le choix de votre système, on vous invite à découvrir les conseils à prendre en compte.

Que faire pour bien dimensionner sa station de relevage ?

Pour ce faire, on doit identifier, dans un premier lieu, le type de liquide à traiter. Cela aidera à mieux choisir la granulométrie comme elle varie selon le type d’eau notamment les eaux sortant des toilettes et d’une machine à laver. Il faut savoir que les eaux usées sont celles sortant de la cuisine, des douches, des machines à laver et de l’évier ; et les eaux chargées concernent plutôt celles sortant des toilettes. Ainsi, les eaux usées requièrent des pompe de relevage à particules mesurant entre 10 et 20mm. Quant aux eaux usées, elles exigent des pompes à particules de 40 à 60mm. Après le ciblage de la granulométrie, on passe à la détermination du volume de la cuve et faire en sorte que la pompe déclenche 15 fois au maximum. Une cuve de 40 litres suffit pour pour les eaux usées à poste d’alimentation unique. Par contre, on doit mettre une station de relevage de 100 litres pour les autres types d’eaux usées et chargées. En ce qui concerne les lieux publics (toilettes publiques, douches publiques etc.) , il faut plutôt mettre en place une cuve de 250 litres pour éviter tout risque de fuite et débordement. 

Conseils pratiques sur l’installation d’une station de relevage

Il existe des règles à suivre durant la mise en place de la station de relevage. Dans un premier temps, il faut procéder à la protection du système de pompage en mettant en place des clapets anti-retours sur le canal de sortie de la pompe afin d’éviter leur désamorçage. Il faut veiller à ce que les pompes ne tournent pas à vide car cela empêcherait l’évacuation d’eau et fera chauffer voire griller les pompes au bout de quelques temps. Puis, la ventilation de la cuve est également primordiale pour bien aérer la cuve de stockage. On doit aussi vérifier à ce que les câblages électriques soient bien raccordés et protégés contre tout contact avec l’eau. Ensuite, on devrait s’équiper d’une installation d’alarme afin de détecter les failles pouvant avoir lieu. On doit s’informer sur la bonne utilisation du poste de relevage et de la pompe de relevage. Les deux dernières étapes à ne pas oublier sont la maintenance, l’entretien de la station de relevage, le nettoyage des détecteurs de niveau et des pompes de la station. Ces dernières doivent être nettoyées au moins une fois par an pour limiter les dégâts possibles.

Quels sont les critères à prendre en compte afin de trouver la station de relevage idéale?

On doit s’informer sur la hauteur de relevage des fluides, connaître le débit d’évacuation de ces fluides. Il est fortement conseillé de faire appel à un plombier pour avoir les options idéales concernant le relevage des eaux. On déduira à partir de ces données les caractéristiques techniques concernant la station de relevage.

Les caractéristiques techniques à prendre en compte 

Elles concernent la puissance électrique de l’appareil, le débit maximal de la station de relevage, la granulométrie de l’appareil et la facilité d’entretien. La puissance électrique de l’appareil est différente selon la puissance et le type de pompe à mettre en place. Il faut savoir que le nombre de watt ne détermine pas réellement la station de relevage à choisir mais il illumine la consommation électrique chez certains modèles. De ce fait, il faut plutôt miser sur un dispositif ayant moins de watts mais offrant une pression satisfaisante. Le débit maximal de la station de relevage est aussi primordial pour trouver le bon modèle. En effet, ce chiffre indique les performances réelles de la machine. Toutefois, on doit se conscientiser sur le fait qu’après l’installation de l’appareil, le débit maximal diminue selon la hauteur de relevage des eaux usées. De ce fait, la baisse du débit augmentera en fonction de l’élévation du niveau d’évacuation. La granulométrie de l’appareil dépend du type d’installation. Elle considère le diamètre des particules pouvant être aspiré par l’appareil sans complication. La granulométrie de 40mm correspond aux eaux usées ne contenant aucune matière fécale ou sablonnée. Pour le traitement de ces matières, on aura recours à une granulométrie de 70 mm au minimum. Dernier point à prendre en compte: l’entretien d’une station de relevage peut être aléatoire si l’on achète le mauvais modèle. Il est conseillé d’opter pour un modèle pouvant placé en surface. Il existe quelques dispositifs qui vont être installés dans le sol à une profondeur élevée. De ce fait, le système doit être facilement accessible pour pouvoir effectuer une vérification tous les 6 mois.