Comment reconnaître un enfant hyperactif ?

L’hyperactivité désigne un trouble comportemental développé par de plus en plus d’enfants. Différents signes aident les parents à le déterminer à temps afin de consulter des spécialistes dans ce domaine. Ceux qui en souffrent sont souvent sujets à de violentes crises. Les enfants crient sans cesse tout en se jetant partout. Ils sont pratiquement incontrôlables. Certains d’entre ressentent des difficultés pour se concentrer, notamment lors de l’apprentissage de la lecture.

En savoir plus sur l’hyperactivité pour mieux la détecter

Ce trouble comportemental est désigné par le sigle TDA/H, signifiant trouble de déficit de l’attention/Hyperactivité. Il s’agit d’une affection neuro-comportementale. Elle se manifeste de différentes manières. Les troubles de la concentration et de l’attention sont très fréquents. Les enfants souffrent également du trouble de la conceptualisation, de la perception et de la coordination. Ils éprouvent entre autres des problèmes relatifs au langage et à la mémorisation. La plupart des enfants hyperactifs ont ainsi des retards scolaires. Chez les bébés, les parents constatent des réactions surprenantes. Ils pleurent incessamment sans que les parents ne puissent en déterminer la cause. Ils crient et s’agitent de manière impulsive. Ils sursautent facilement pour un rien et ont du mal à dormir paisiblement. Tous ces symptômes sont à prendre en sérieux afin de reconnaître un enfant hyperactif.

Reconnaître les signes précurseurs de l’hyperactivité

L’hyperactivité est indissociable de différents troubles mentaux. Les parents doivent faire attention à trois groupes de symptômes. Un enfant hyperactif a du mal à se tenir en place pendant plus de quelques minutes. Il ressent le besoin impérieux de bouger leurs mains et leurs pieds. Il se tortille sur leur chaise ou se lève sans arrêt. Face à cette agitation excessive, les parents sont toujours dans l’obligation de demander aux enfants de se calmer. L’impulsivité constitue un autre caractère commun aux enfants atteints d’hyperactivité. Par ailleurs, ils sont extrêmement curieux. De ce fait, ils voudront obtenir une réponse immédiate en interrompant les activités entreprises. Cette impulsivité se manifeste tant par leur parole que leur geste. Ils laissent entre autres exprimer leurs émotions librement, notamment leur colère et leur tristesse. Ce comportement démontre entre autres leur difficulté de concentration. Ils ont du mal à faire attention à ce qu’ils font. Ils oublient souvent où ils ont posé leurs affaires, si bien qu’ils les perdent régulièrement.

Consulter un spécialiste pour confirmer le diagnostic

Il n’est pas toujours évident de déterminer si un enfant souffre réellement d’hyperactivité ou s’il est seulement turbulent. Néanmoins, un enfant est hyperactif à tout moment, où qu’il se trouve tant qu’il est éveillé. À noter que le diagnostic définitif ne peut être posé avant que l’enfant ait quatre ou cinq enfants. Il n’existe nullement de tests psychologiques ou neurologiques dédiés à cette maladie. Un rendez-vous chez le pédopsychologue s’avère pourtant nécessaire. La psychologie et la psychanalyse aident les parents à en savoir plus sur le problème de leurs enfants. Ces spécialistes ont par ailleurs leurs années d’expérience à leur avantage. Ils ont déjà rencontré de nombreux cas de TDA/H au cours de leur carrière. Ils sont en mesure de proposer les traitements les plus appropriés au cas par cas. Ils demandent aux parents de répondre à des questionnaires précisent, lui permettant de poser leur diagnostic. Les médecins préconisent généralement la prise de médicaments à base d’amphétamines. Il faut aussi savoir qu’aucun d’entre eux n’est curatif. Cependant, ils permettent de soulager les différents troubles mentaux et comportementaux. Ils deviennent plus calmes, ce qui les aide à réaliser des progrès considérables dans leur cursus d’apprentissage. Les enfants comme les parents profitent d’une meilleure qualité de vie et de sommeil.

Adopter les bonnes attitudes pour faire face à l’hyperactivité d’un enfant

Un enfant hyperactif requiert une attention accrue à tout instant. Ses réactions sont si imprévisibles que les parents sont toujours tendus. Il arrive souvent qu’ils soient dépassés par les évènements. Différentes techniques et astuces les aident à garder la maitrise de soi. Les sorties dans les lieux publics sont à éviter dans la mesure du possible. Un environnement bruyant exaspère l’hyperactivité d’un enfant. Les restaurants, les parcs et les supermarchés constituent ainsi des zones à risques. Les parents pourront perdre totalement le contrôle de leurs enfants dans ces endroits. Face aux comportements des enfants hyperactifs, il est important de toujours garder son calme même si cela s’avère difficile. Crier après un enfant rebelle ou désobéissant aggrave entre autres la situation. Cela peut même provoquer une crise de nerfs qui empêchera toute négociation. Face à un enfant hyperactif, les parents sont souvent débordés. Il est trop tentant de baisser les bras et de céder au stress. L’enfant a pourtant besoin d’affection et de repères solides pour se sentir en confiance. Il est recommandé aux parents de prendre du temps pour eux afin de décompresser. Ces moments de détente les aident à se ressourcer et à retrouver l’énergie nécessaire pour s’occuper de nouveau de leur enfant.